L’AU-IBAR, la WFA et l’ANAW apportent un soutien aux pays en vue de l’intégration des résolutions relatives au bien-être animal dans l’agenda mondial de l’environnement

L’AU-IBAR, la WFA et l’ANAW apportent un soutien aux pays en vue de l’intégration des résolutions relatives au bien-être animal dans l’agenda mondial de l’environnement

Une initiative conjointe menée par l’UA-IBAR, la Fédération mondiale pour les animaux (WFA) et le Réseau africain pour le bien-être animal (ANAW) fournit un soutien technique et logistique aux pays dans la formulation de résolutions sur le bien-être animal qui seront déposées à l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (ANUE) en septembre 2022. L’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement abordera les questions de bien-être animal sous le thème de l’Assemblée : « Renforcer les actions pour la nature afin d’atteindre les objectifs de développement durable », offrant ainsi l’occasion d’intégrer les questions de bien-être animal dans l’agenda mondial de l’environnement.

La résolution visant à poursuivre l’intégration du bien-être animal dans l’agenda environnemental mondial a été adoptée lors de la Conférence africaine sur le bien-être animal 2019, qui s’est tenue à Addis-Abeba, en Éthiopie.

La résolution a été adoptée à partir de la réalisation du lien entre les animaux, l’environnement et les humains. Dans l’esprit du développement durable, ce lien entre la protection des animaux, de l’environnement et des humains n’a pas été bien établi dans plusieurs conférences et institutions internationales d’élaboration des politiques telles que l’ONU.

Cette résolution appelle la communauté internationale à prendre des mesures concrètes pour reconnaître et institutionnaliser le lien. Par conséquent, l’Assemblée générale des Nations Unies pour l’environnement façonnera une stratégie collective en englobant les résolutions sur le bien-être animal dans le programme de développement de l’environnement.

Les équipes DE L’UA-IBAR, de l’ANAW et du PNUE ont visité des pays champions, à savoir le Burkina Faso, le Ghana, le Kenya, le Nigéria et l’Éthiopie. Des visites en RDC, en Érythrée et au Soudan du Sud n’ont pas encore été entreprises.

@AUIBARAW3

 

Le processus d’obtention de soumissions sur les résolutions relatives au bien-être animal a impliqué une collaboration avec les États membres pour préparer une stratégie sur le lien entre le bien-être animal et l’environnement et les parties prenantes concernées. La stratégie assurera l’institutionnalisation du bien-être animal dans les politiques, la législation, l’éducation et les stratégies de développement, en particulier pour la mise en œuvre des stratégies de bien-être animal et de santé animale pour l’Afrique. Dans ce contexte, divers acteurs et la communauté internationale peuvent forger des partenariats pour renforcer la capacité des États membres et des institutions concernées à coordonner les efforts d’amélioration du bien-être animal.

Première photo: Rencontre avec le ministre d’État à l’Environnement, aux Forêts et au Changement climatique de la République fédérale d’Éthiopie.

Africavet.COM

Le Portail de la médecine vétérinaire en Afrique