Sénégal - Aquaculture : Mettre en œuvre le plan stratégique de développement pour intensifier la production

Sénégal - Aquaculture : Mettre en œuvre le plan stratégique de développement pour intensifier la production

​Le Gouvernement Sénégalais vise une forte production aquacole dans le cadre du Plan stratégique de développement de l’Aquaculture rapporte l’Agence de Presse Sénégalaise (APS).

En effet, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Alioune Ndoye s’exprimait à l’ouverture de l’atelier de validation du Plan stratégique de développement de l’aquaculture.

Ce plan, selon lui, ’’se résume aussi en plan d’actions autour de 14 chantiers stratégiques et 55 projets’’ et ’’cible une production aquacole de 12 600 tonnes et la création de 4658 emplois directs sans compter les emplois indirects pour les jeunes et les femmes dans un horizon de cinq ans’’. La rencontre a regroupé divers acteurs du secteur dont l’Agence Nationale de l’Aquaculture (ANA), des officiels sénégalais et partenaires techniques et financiers.
 
Le ministre a invité les partenaires au développement à ’’apporter leur concours pour la mise en œuvre du Plan stratégique de développement de l’Aquaculture pour enfin, faire de ce sous-secteur une véritable industrie qui contribution à la fourniture en produits halieutiques et à la création d’emplois pour les jeunes et les femmes’’.
 
L’APS précise que Alioune Ndoye  a relevé que malgré son importance, ’’le secteur de la pêche est marqué aujourd’hui par une productivité naturelle des stocks halieutiques presque stagnante voir en baisse continuelle depuis quelques décennies’’.  Selon lui, au Sénégal, cette tendance montre une production des pêches de capture en déphasage avec la demande de la population sénégalaise dont le taux d’accroissement démographique estimée à 2,3% par an.
 
« Face à cette situation, à l’image du monde, l’aquaculture constitue aujourd’hui une alternative viable pour combler le déficit d’approvisionnement en produits halieutiques », a-t-il indiqué. Alioune Ndoye a rappelé que la production aquacole actuelle du Sénégal tourne au tour de 1100 tonnes et environ 2000 emplois.

----------------------------
L’Agence Nationale de l’Aquaculture (ANA) est une structure placée sous la tutelle du Ministère de la Pêche  et de l’Economie Maritime (MPEM),  créée par décret N°2011-486 du 8 avril 2011, abrogeant et remplaçant le décret 2006-766 du 31 juillet 2006. Elle est chargée  de la mise en œuvre de la politique nationale de développement et de la promotion de l’aquaculture au Sénégal.

L’ANA a pour mission générale de contribuer au développement de l’aquaculture par l’encadrement rapproché des professionnels du secteur, et par l’appui spécifique nécessaire pour le développement durable des exploitations aquacoles et la réalisation des objectifs du Programme National de Développement de l’Aquaculture. 

 

AfricaVET.com

Le Portail de la médecine vétérinaire en Afrique