Togo : découverte d'un foyer de grippe aviaire près de Lomé

Togo : découverte d'un foyer de grippe aviaire près de Lomé

Une série de mesures a été adoptée pour contenir la maladie.

Les autorités togolaises ont confirmé lundi soir la présence d'un foyer de grippe aviaire dans le canton de Djagblé situé à moins de 20 km de la capitale Lomé.

Dans un communiqué conjoint, trois ministres (celui de l’Agriculture, celui de la Santé et celui de l’Environnement) ont annoncé une série de mesures pour éviter sa propagation dans la zone.

Il s’agit, entre autres, de «l’abattage, l’incinération et l’enfouissement des cadavres de volailles», dont le nombre n’a pas été dévoilé, «la destruction des œufs, de la provende et du matériel d’élevage (mangeoires, alvéoles et litières)», «la désinfection des poulaillers et des magasins de stockage, la mise sous quarantaine de l’exploitation avicole incriminée».

Les trois ministres ont également interdit le mouvement des volailles, la fermeture des marchés à volailles et des provenderies dans le canton de Djagblé pour une durée de 30 jours et la prise en charge médicale des personnes ciblées ayant eu des contacts avec la ferme avicole.

«Les ministres appellent au respect scrupuleux des mesures de biosécurité dans les élevages dans la zone afin de contenir la maladie. Ils les invitent à la vigilance et à rapporter aux services vétérinaires les plus proches tout cas de mort subite et massive de volailles ou d’oiseaux sauvages », indique le communiqué conjoint.

Les suspicions autour de la présence de la grippe aviaire ont, en effet, commencé le 03 juin 2021 après une mortalité massive de volailles dans une ferme avicole dans le canton de Djagblé.

Les trois ministres informent qu’un prélèvement a été fait à la suite de cette situation puis envoyée à un laboratoire spécialisé en Italie qui a confirmé la présence de la grippe aviaire dans la dite ferme.

Un second cas signalé le 25 Juin 2021 dans la même zone a également été confirmé par un test de diagnostic rapide et une analyse PCR des échantillons au laboratoire central vétérinaire de Lomé.

Il y a 5 ans, deux foyers de contamination à la grippe aviaire avaient été signalés dans les préfectures d'Agoè-Nyivé et du Golfe à Lomé sans aucune contamination humaine. Les autorités togolaises avaient pris à l'époques des mesures sembalbles.

AfricaVET.com

Le Portail de la médecine vétérinaire en Afrique