Kenya : NRT-T lance un programme de formation des éleveurs sur l’élevage

Kenya : NRT-T lance un programme de formation des éleveurs sur l’élevage

Le Northern Rangelands Trust Trading (NRT-T) a lancé un programme de formation des éleveurs de quatre comtés sur les méthodes modernes d’élevage, l’élevage, la gestion des parcours et la déclaration des maladies dans le but de les protéger contre les effets mordants de la sécheresse et des défis climatiques.

Le programme de trois ans financé par USAid, financé par 200 millions de shillings, cible plus de 500 éleveurs dans 10 réserves d’Isiolo, de Samburu, de Laikipia et de Marsabit pour améliorer leur productivité et leurs revenus.

Le PDG de NRT-T, Vishal Shah, a déclaré que les écoles pratiques sur le terrain, qui seront réalisées dans les villages, augmenteront la sensibilisation, les compétences et l’accès des éleveurs aux opportunités économiques et donneront aux jeunes hommes une bouée de sauvetage économique afin qu’ils évitent le vol de bétail.

 « La formation de quatre modules augmentera la capacité des éleveurs en matière d’élevage, de diversification du bétail et de surveillance et de réponse à la sécheresse et contribuera à éradiquer la pauvreté grâce à l’augmentation des revenus », a déclaré M. Shah.

Inclusion des genres

Le programme vise également à intégrer l’inclusion des sexes dans la production animale et l’élevage et commencera dans un mois après la tombée des pluies et le retour à la maison de la majorité des morans qui ont migré avec leurs animaux.

Le nord du Kenya couvre 70 pour cent de la masse terrestre du pays et abrite environ 38 pour cent de la population totale du Kenya, et la majorité des ménages dépendent du pastoralisme comme principale source de subsistance, mais celle-ci est de plus en plus menacée par les périodes de sécheresse et les changements climatiques.

M. Francis Lekatura, un éleveur de Westgate à Samburu East, a déclaré que de nombreux pasteurs sont confrontés à une myriade de défis, notamment les maladies du bétail, les marchés pauvres et l’élevage, affectant leur productivité, et a exprimé son optimisme quant au fait que la formation inversera la tendance et améliorera leurs revenus.

« La formation sur la gestion des maladies et le lien vers de meilleurs marchés seront une aubaine pour nous », a déclaré M. Lekatura.

Surveillance des maladies

Après la formation, certains des éleveurs (coordonnateurs) recevront des gadgets pour la surveillance des maladies et la notification des services vétérinaires des quatre comtés.

S’exprimant lors du lancement du programme d’études à El-Boran à Isiolo, Patrick Ekodere, directeur de NRT-T Livestock, a déclaré que les éleveurs seraient également formés sur des questions émergentes telles que le Covid-19, le VIH / sida et l’égalité des sexes.

« Nous les relierons également aux marchés et leur fournirons les bonnes informations sur le moment de vendre leurs animaux et sur la manière de résister aux changements climatiques difficiles et à la sécheresse », a déclaré le Dr Ekodere.

Après l’expiration des trois années, le programme sera reproduit dans d’autres réserves du nord du Kenya.

 
 

Africavet.COM

Le Portail de la médecine vétérinaire en Afrique