COP26 : L’OMS qualifie les changements climatiques de plus grande menace sanitaire mondiale

 COP26 : L’OMS qualifie les changements climatiques de plus grande menace sanitaire mondiale

L’Organisation mondiale de la santé et les trois quarts des travailleurs de la santé dans le monde ont appelé les gouvernements lundi à mettre un accent sur l’action climatique lors de la conférence mondiale sur le climat COP26. Ces travailleurs pensent que cette action climatique pourrait sauver des millions de vies chaque année.

Le rapport de l’agence des Nations Unies sur le changement climatique et la santé appelle à une forte action de transformation dans tous les secteurs, y compris l’énergie, les transports et la finance. Ce rapport affirme que « les avantages pour la santé publique à travers des actions climatiques ambitieuses dépassent de loin les coûts ».

Le changement climatique est « la plus grande menace sanitaire à laquelle l’humanité est confrontée » , a déclaré lundi l’OMS. L’OMS a également déclaré que « 13,7 millions de décès par an, soit environ 24,3% du total mondial, étaient dus à des risques environnementaux tels que la pollution de l’air et l’exposition aux produits chimiques ».

On ne sait pas exactement combien d’entre eux sont directement liés aux changements climatiques, bien que Maria Neira de l’OMS ait déclaré qu’environ 80% des décès dus à la pollution de l’air pourraient être évités grâce au respect des directives de l’OMS.

Le changement climatique alimente également plusieurs maladies infectieuses telle le paludisme, causant ainsi des millions de décès dans certaines des régions les plus pauvres du monde. « Notre santé n’est pas négociable : si nous entrons dans des négociations sur le climat, nous négocions beaucoup de choses mais la vie d’un seul enfant, qu’elle soit perdue à cause de la pollution de l’air ou du changement climatique, n’est pas quelque chose qui devrait être sur la table », déclare Diarmid Campbell-Lendrum, chef de l’unité de changement climatique de l’OMS.

La publication du rapport coïncide avec une lettre soutenue par plus de 400 organismes de santé représentant plus de 45 millions d’infirmières, de médecins et de professionnels de la santé appelant également à une action forte des gouvernements contre les changements climatiques.

 

 

 

AfricaVET.com

Le Portail de la médecine vétérinaire en Afrique